Les Bario/fr

From Circopedia

Revision as of 20:50, 27 February 2016 by Djando (Talk | contribs) (Voir Aussi)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Les Bario.jpg

Clowns

Par Dominique Denis


Rares furent les trios de clowns qui tinrent aussi longtemps le haut de l’affiche des plus grands cirques européens. Artistes de grande qualité, particulièrement aimés du public—ils avaient leur fan-clubA juggling pin.—les Bario furent aussi des novateurs de la comédie clownesque.

Les Dario-Bario

Manrico Lionello, dit Nello (1918-1999), l’aîné, était né le 28 août 1918 à Alingsås, en Suède. Alfredo Darius Bruno, dit Freddy (1922-1988), naquit à Bruxelles le 18 décembre 1922. Comme tous les enfants de la balle, Nello et Freddy, les deux fils de Manrico Meschi, dit Bario (1888-1974), et de Lily Eva, née Magrini (1902-1985), débutèrent dans le numéro clownesque familial des Dario-Bario, composé de leur oncle Dario (Dario Meschi, 1880-1962), de leur père, Bario, et d’un troisième partenaire qui changea au cours des années : Félix Gontard, Rhum, Mimile, ou Pépète Pauwels.

Les Dario-Bario (Nello à droite) (c.1940)
Au fil du temps, leur sœur, Tosca, et leur cousin, Willy Dario (le fils de Dario), s’incorporèrent à la troupe pour participer au traditionnel final musical du numéro. À quatorze ans, Nello se composa une silhouette de clochard filiforme, dénommé Siméon, et entra de plein pied dans sa formation clownesque, tandis que Freddy, costumé en groom rigolard, jouait encore les utilités.

Em 1938, les Dario-Bario étaient en Angleterre, au Tower Circus de Blackpool. Nello profita de son séjour pour apprendre à danser les claquettes, donc le public anglais était si friand, et il entraina avec lui son frère Freddy et sa sœur Tosca. Nello avait vingt ans et il était temps qu’il pense à son avenir ; il ne se voyait pas perpétuellement à la remorque de son père à jouer les seconds rôles. Avec Freddy et Tosca, Nello décida de monter un numéro d’excentriques musicaux et de claquettes conçu pour le music-hall, qui aurait pour nom « Les Bario Juniors. »

Nello, Freddy et Tosca mirent au point leur nouveau numéro en 1939, pendant un engagement des Dario-Bario au Cirque Franco-Belge à Roubaix, dans le Nord de la France. Mais le 1er septembre de cette même année, la Seconde guerre mondiale était déclarée, et les forces allemandes entraient en France. Après l’armistice du 22 juin 1940, la France était occupée par l’Allemagne. Paula Busch, qui était à la tête de l’empire du cirque allemand Busch, se vit confier par les autorités d’occupation les deux cirques parisiens, Medrano et le Cirque d’Hiver.

Les Bario Juniors

C’est au Cirque Medrano-Busch que les Dario-Bario reprirent enfin le travail. Les Bario Juniors y firent ainsi leurs débuts en « second numéro » de la troupe familiale le 29 novembre 1940. Le succès était au rendez-vous, et en 1942, ils se séparèrent finalement de leurs parents : les Bario Juniors débutaient seuls à Bobino, le célèbre music-hall parisien. Ils continuèrent leur carrière au music-hall et au cirque.

Les Bario: Henny, Freddy, Bario and Nello (1952
En 1947, Henny Sosman (1926-2011) prit la place de Tosca. Freddy l’avait rencontrée au Cirque Medrano en 1943, et en était tombé amoureux. Il avait eu son premier enfant, Béatrix (Betty), avec elle en 1945, avant de finalement l’épouser le 6 mars 1948. Henny Jeanne Giovanna Sosman était née le 5 mars 1926 à Amsterdam. Elle était la fille de la pianiste Hendrika (Rita) Beukers et du clown Martin Sosman, dit Tony.

Aussi bonne musicienne que sa mère, Henny, qui jouait Chopin au concertina avec une rare maestria, parlait couramment flamand, français, espagnol et anglais. Elle était aussi une remarquable danseuse de claquettes, et fut un des atouts du numéro musical familial des Quatre Sosman, qui se produisait alors dans les théâtres de variétés, cirques et cabarets européens.

Engagé pour le début de la saison 1948 au Cirque Bouglione, Papa Bario, comme Bario Meschi était appelé affectueusement dans le métier, fut informé par son frère, Dario, que celui-ci avait décidé de se retirer du métier. Bario, qui désirait continuer, décida donc de constituer sa propre équipe clownesque et approcha ses enfants à cet effet. Après quelques hésitations, ceux-ci acceptèrent ; le quatuor ainsi créé était composé de Freddy en clownGeneric term for all clowns and augustes. '''Specific:''' In Europe, the elegant, whiteface character who plays the role of the straight man to the Auguste in a clown team., Bario en augusteIn a classic European clown team, the comic, red-nosed character, as opposed to the elegant, whiteface Clown., Nello en contre-pitre, et Henny en faire-valoir—et plus tard, en troisième augusteIn a classic European clown team, the comic, red-nosed character, as opposed to the elegant, whiteface Clown..

Après une inévitable période de rodage, la nouvelle équipe se vit offrir des contrats dans les cirques européens les plus prestigieux, du Cirque Medrano à Paris, au Cirque Royal de Bruxelles, en passant par le Fővárosi Nagycirkusz de Budapest, Strassburger en Hollande, Schumann au Dannemark et en Suède, ou Knie en Suisse. Ils reprirent les classiques du répertoire des Dario-Bario, comme Les œufs, Les seaux d’eau, ou Le Trouvère.

Lors de leur passage à Medrano en février 1952, Freddy apparut comme un clown doté de fantaisie, sachant habilement diriger ses partenaires. Aux côtés de Papa Bario (le créateur du genre « pochard » qui inspira plusieurs générations d’augustes), qui était d’une puissance comique tonitruante, Nello s’imposa naturellement avec sa silhouette d’hurluberlu dégingandé. Quant à Henny, qui s’était composé un personnage avec de grandes nattes, chaussée de lunettes rondes, elle apportait une note d’originalité qui donnait une nette plus-value au quatuor : le critique du journal L’Humanité—et grand historien des clowns—Tristan Rémy, notait qu’elle était « à la fois la plus mutine et la plus artiste des jeunes clownesses en puissance. »

Le Trio Bario

Au cours de la tournée 1958 du Cirque Knie en Suisse, Papa Bario tomba gravement malade. Les Bario Juniors n’eurent pas d’autre choix que de prendre leur destinée en main. Pour respecter leurs engagements, ils décidèrent de former un trio avec, dans la fonction habituelle du clownGeneric term for all clowns and augustes. '''Specific:''' In Europe, the elegant, whiteface character who plays the role of the straight man to the Auguste in a clown team., Henny en robe du soir qui mènerait le jeu, Nello dans son rôle habituel, et Freddy replaçant son père en augusteIn a classic European clown team, the comic, red-nosed character, as opposed to the elegant, whiteface Clown..

Freddy, Nello, et Henny jouent Cléopâtre (1976)
Cette nouvelle formule, avec une femme qui menait le jeu, ne correspondait pas à la norme habituelle et était un pari risqué—d’autant qu’une période de rodage était absolument nécessaire avant que chacun ait trouvé ses marques. Grâce à leur talent, à leur travail, et à l’appui de Nello qui, malgré son personnage frêle et fragile, était en réalité le solide pilier de la nouvelle formation, Freddy et Henny trouvèrent rapidement la mesure de leurs personnages, et malgré les inévitables critiques, le trio progressa de jour en jour.

En décembre 1958, les Bario furent engagés dans le spectacle de cirque donné pour les fêtes de fin d’année au Palais des Sports de Paris, Le Grand Cirque 59, avec leur extravagante traction-avant Citröen jaune à pois rouges, mise au point par Nello, qui explosait, tombait en pièces, et dont la partie avant finissait par se séparer de la partie arrière. Le trio passa ensuite chez Medrano, puis chez Napoléon Rancy, où ils reprirent les classiques de Papa Bario.

En moins de deux ans, les personnalités de Freddy et Henny s’imposèrent de façon éclatante. Henny, par sa beauté, son charme, son élégance et son talent, étonna les plus blasés des spectateurs. Freddy, qui avait modernisé et affiné sa silhouette, se révéla un comique rigolard à la langue bien pendue. Quant à Nello, la troisième roue de la brouette, l’idiot parfait, il s’épanouissait à vue d’œil. Ces personnalités à la fois différentes et complémentaires formaient un trio unique, d’une modernité exemplaire qui, en peu de temps, attira au cirque un public amateur de comédie clownesque.

Ne se contentant pas de succès faciles, les Bario mirent en chantier de nouvelles entrées clownesques qui allaient enrichir considérablement leur répertoire. À l’occasion du spectacle Cavalcade 1960 sur glace du Cirque Medrano à Paris, ils créèrent des entrées originales, comme celle des Douaniers, véritable petit chef-d’œuvre du genre. Ils furent ensuite, pendant plusieurs saisons, les invités du Cirque d’Hiver-Bouglione, puis du Cirque de Montmartre (qui avait succédé à Medrano en 1963), où ils régalèrent les spectateurs avec une série de nouvelles entrées comme Davy Crockett, Cléopâtre, Le restaurant, Fantômas, L’auto-stop, Les petits Mozart

Chacun de leurs sketches étaient construit selon un schéma précis, agrémentés d’effets visuels efficaces et de répliques qui faisaient mouche. Les parties musicales qui concluaient traditionnellement leur numéro, ou étaient présentées en tant que telles (soit avec des instruments classiques, soit des instruments excentriques comme des marteaux, des gants musicaux, ou des trompes d’auto), ajoutaient une dimension artistique à leur répertoire qui enchantait le public. Ils étaient toujours attendus avec impatience, appréciés, applaudis et surtout aimés.

Stars de la télévision

Considérés par les professionnels comme les meilleurs clowns de leur époque, les Bario devinrent naturellement d’authentiques vedettes de la piste. Ils furent engagés, entre autres, au Circo Price de Madrid, à l’Hippodrome de Great Yarmouth en Angleterre, et en France, chez Jean Richard, au Cirque de la Voix du Nord à Lille, La Piste d’Or, et pendant cinq saisons, au Cirque Spirou de Jean Nohain, un très populaire animateur et producteur de télévision.

Les Bario, stars de la télévision (1969)
À partir de 1966, ils participèrent régulièrement à des émissions télévisées produites par Jean Nohain, Guy Lux, Gilbert Richard, Jean Richard, et bien d’autres, et à La Piste aux Étoiles (en 1960 et 1965), une des plus populaires émissions de la télévision française—ce qui les fit connaître de la France entière et en firent des stars médiatiques. Les Bario parurent aussi dans de nombreuses émissions télévisées en Europe : l’étendue de leur répertoire, qu’il fut muet, parlé ou musical, en faisait des candidats parfaits pour des passages répétés sur le petit écran.

Après le décès de Papa Bario en juin 1974, le trio se produisit essentiellement à la télévision et, en été, dans les tournées des plages du Cirque Spirou, ou d’autres établissements du même type. Ils firent leur dernière apparition en public de mars à mai 1988 sous le chapiteau(French, Russian) A circus tent, or Big Top. du Mondial Circus de la famille Rech, avec lequel ils avaient tourné pendant l’été, et qui s’était installé à Paris, à la Porte Maillot. Freddy, qui était atteint d’un cancer des poumons, était déjà très afaibli ; il devait en mourir peu de temps après, le 10 juillet de cette même année, à l’âge de 66 ans. Le Trio Bario disparut avec lui.

Nello, qui avait pourtant lui-même été opéré d’une tumeur cancéreuse en 1986 (et avait été guéri), survécut à son frère pendant dix ans. Il décéda à son tour le 8 décembre 1999, à l’âge de 81 ans. Après la mort de Freddy, Henny continua à travailler avec différents partenaires, dont son fils, le musicien et chef d’orchestre Tony Bario (1954-2007), sa fille Betty (Béatrix), et son neveu, Willy Dario. Elle participa aussi au spectacle Achille Tonic, avec le populaire duo comique français, Dino et Shirley, en 1999.

En 2002, alors qu’elle se rendait à Lyon pour une série de spectacles, elle fut victime d’une hémorragie cérébrale; elle s’en remit, mais l’accident mit un point final à sa carrière. Henny Bario, la dernière survivante du trio légendaire, s’éteignit finalement une veille de Noël, le 24 décembre 2011 à l’hôpital de Bobigny (la ville où elle résidait, en banlieue parisienne), victime d’une autre hémorragie cérébrale. Ce fut une bien triste nouvelle pour tous ceux qui, pendant trente ans, avaient aimé et admiré les Bario—et il étaient particulièrement nombreux !

Freddy et Henny Bario reposent au cimetière du Pré Saint-Gervais et Nello a été inhumé au Cimetière de Dammarie-les-Lys, dans la région parisienne. Nello avait épousé Amélie Gineston (1918-1998) le 15 février 1945 : ils ont eu deux filles, Nadine et Ivane.

Pour en savoir plus

  • Dominique Denis, Les Bario — du Cirque à la Télévision (Aulnay-sous-Bois, Éditions Arts des 2 Mondes, 2015) — ISBN 978-2-915189-30-8

Voir Aussi

Gallerie d'Images